Les médias parlent de nous

Les premiers couples font leur entrée dans le Groupe 1 et le Groupe 2 de para-dressage

08/02/2019 ©FFE/EB

Comme annoncé dans le projet sportif olympique et paralympique 2019-2024, la Fédération Française d’Equitation fait évoluer sa politique sportive de haut niveau pour rendre les équipes de France plus performantes. La FFE met en place le Groupe 1 et le Groupe 2 dans chaque discipline olympique et paralympique pour offrir une meilleure lisibilité sportive. Les Groupes 1 et 2 rassemblent des couples en fonction de leurs performances sportives, dans le respect de la charte du sport de haut niveau de la FFE.

Fanny Delaval, CTN pour le para-dressage : « Nous avions convoqué neuf couples, mais certains ne pouvaient pas être présent en raison d’une méforme de leur cheval. Les cavaliers ont bien accueilli ce nouveau projet de Masterclass qu’on leur a proposé cette année même si ça leur a mis un peu de pression.  Notre but est de les faire arriver sur leur première compétition internationale de l’année, mieux préparés que d’habitude. Ils auront déjà déroulé devant un juge avec une note finale. On est vraiment dans la réalité des choses. Ça leur permet aussi de voir où ils en sont à un moment donné. Selon leur performance, il faudra continuer à travailler pour se présenter la prochaine fois et gagner plus de points. »

Camille Jaguelin : « Depuis le mois d’août je suis retourné chez moi à côté de Toulon où je travaille avec Ludovic Martin. Ma jument a beaucoup évolué, elle est beaucoup plus calme et plus posée. Pour cette nouvelle saison, je vais prendre les concours les uns après les autres, sans me mettre de pression. J’aimerais aussi faire des compétitions avec les valides afin de diversifier les figures. Le concept de Masterclass est très bien. C’est génial de pouvoir travailler avec un juge comme Carlos Lopes, ça permet d’avoir deux regards extérieurs avec celui de Philippe Célerier. Ils se complètent et nous apportent chacun des solutions. Tout est mis en œuvre pour que l’équipe de France progresse notamment en vue des Jeux olympiques de Paris. »

PARA-DRESSAGE CPEDI 3* À DEAUVILLE (14) Lettre fédérale FFE 08/04/2019
CAMILLE JAGUELIN ET WIMKE REMPORTENT LA TEAM TEST
L’équipe de France de para-dressage a effectué sa rentrée internationale ce week-end à l’occasion du CPEDI 3* organisé par l’association Handi Equi’ Compet au Pôle européen du cheval Longines à Deauville. Avec plusieurs nouveaux couples, le bilan est positif pour le clan tricolore avec la victoire de Camille Jaguelin dans la Team Test en Grade IV.
La compétition commence idéalement pour les Bleus puisque vendredi lors des reprises Team Test, Camille Jaguelin fait retentir la Marseillaise à Deauville en Grade IV avec sa jument Wimke, propriété de son cavalier. Le jeune homme réalise une reprise notée 67,85 %. Grâce à cette performance, le couple intègre le Groupe 2 créé en début d’année par la FFE. Camille et Wimke font preuve d’une belle régu-larité sur l’ensemble du concours. Ils prennent la 3e samedi dans l’Individual Test avec une reprise jugée 67,122 %. Enfin, dimanche dans la Freestyle, le couple s’adjuge la 2e place avec la très bonne note de 70,745 %.

CPEDI 3* à Deauville : Deux médailles françaises.

lundi 08 avril 2019 Source L'Eperon Magazine

Camille Jaquelin et Wimke © col CPEDI3*Deauville/Racephoto

Le Pôle international du cheval Longines à Deauville accueillait du 4 au 7 avril un CPEDI 3*. À retenir : les bonnes deuxième et troisième place de Camille Jaquelin et Adib El Sarakby dans la FreeStyle.

Dans ce CPEDI 3* la France cinq représentants français étaient engagés : Adib El Sarakby, Camille Jaguelin, Amandine Mazzoni, Cloé Mislin et Alexia Pittier. Dans le Grade IV, le cavalier de l’Équipe de France de Para-dressage, Camille Jaguelin, et  Adib El Sarakby se sont entre autres classés respectivement 2e et 3e de l’épreuve Freestyle. Le premier tricolore en selle sur Wimke a décroché la note de 70,475% tandis que le second juché sur Walk

of fame II a été récompensé d’un 68,8%.

Dans la Coupe des nations du samedi, la France s’est offert une médaille en chocolat. Composée de Cloe Mislin/Don Caruso, Camille Jaguelin/Wimke, Adib El Sarakby/Walk of Fame II et Amandine Mazzoni/Verden d’Hanovre, l’équipe handisport tricolore notée 66,797% a terminé au pied du podium de la Coupe des Nations.

Samedi 06 avril - 13h39 | Communiqué Grand Prix Magazine

Camille Jaguelin débute idéalement le CPEDI 3* de Deauville

Hier au Pôle international du cheval Longines de Deauville, les reprises Équipes ont donné le coup d’envoi de la neuvième édition du concours para-équestre de dressage international organisé par Handi Equi’ Compet. Et Camille Jaguelin a offert une belle vbictoire à la France avec Wimke.

Face à dix autres couples, le Français Camille Jaguelin s’est imposé dans la Reprise Équipe en Grade IV sur Wimke, sa fidèle jument de quinze ans, obtenant une note moyenne de 67,85%. «Cela fait du bien!», a confié le souriant cavalier. «L’an passé, nous avons arrêté précipitamment notre saison à cause d’une blessure de la jument. Là nous repartons sur de bonnes bases. Nous aurions aimé gagner avec un peu plus de points, mais c’est déjà très bien que Wimke reprenne sur une victoire! Elle s’est vite mise à l’écoute sur le rectangle, je suis fier d’elle, car elle a beaucoup progressé là-dessus.» Le cavalier de dix-neuf ans a devancé deux Britanniques: Nicky Greenhill sur Betty Boo (67,825%) et Nicola Naylor sur Ferrari SDB (66,75%).

Jeudi 06 Juin | L’Équin Normand

Camille Jaguelin La nouvelle vague du para

Il décoiffe le garçon. Son handicap ne saute pas aux yeux. Et pourtant !

Si à proprement parlé, il ne l'est pas de naissance, c'est à l'âge de 2 mois que la vie lui a fait un crochepied. Enfin du moins le pensait-elle. Victime d'un AVC, le bambin de la Seyne sur Mer, né le 7 octobre 1999, aurait rêvé d'un autre cadeau de Noël, ses parents aussi. Avec une victoire à Deauville, Camille tient aujourd'hui, presque 20 ans plus tard, cette satanée paraplégie droite comme une chance qu'il compte bien exploiter jusqu' à Paris 2024.Bref ! Le papa, commercial, la maman infirmière ont, comme  toutes  ces familles  dû  intégrer  dans leur  existence  ces années d'angoisse rythmées par les séances de rééducation. Une rééducation qui s'appuya d'abord sur la natation puis l'équitation : « Même si jài le même prénom que Lacour, jài vite abandonné la natation » clame Camille qui manifestement sest épanoui avec le cheval.

Le cheval ! A voir Camille évoluer dans la discipline de dressage para-équestre  on imagine qu'il en a toujours été ainsi. Que nenni !« Jài commencé à l'âge de 7 ans. Jài pratiqué le saut d'obstacles pendant 10 ans avec les valides. / avais deux che­ vaux et en particulier Urban Highland, un trotteur (NDLR Urban Groom de Bootz) est né chez Philippe Lombardo éleveur! entraîneur de renom à Villeneuve sur Allier) cadeau de mes parents. En 2015, je suis venu comme bénévole à Deauville aux Championnats d'Europe para-équestres. C'était une époque où jèn avais un peu marre des concours. Au retour à la maison jài décidé de me diriger essentiellement vers le para équestre avec dans ma tête d'intégrer l'équipe de France et de ramener des médailles. Mon handicap. Tout compte fait une opportunité que jài saisie ». Le mérite d'être clair.

 

« Mon handicap, presqu'une chance »

 

Le para-équestre : sitôt dit sitôt fait

Son papa rencontré à part précise « On venait de lui acheter une selle neuve. Il a fallu en parler à son sponsor et s'adapter». S'adapter, car le jeune homme en classe de seconde quittait l'école et son papa l'a précisé entamait une  scolarité via le CNED. Il a depuis passé une saison à l'ENE de Saumur et obtenu le DEJEPS qu'il n'exerce pas compte tenu avoue-t-il de son  manque   d'expérience.

Dans la précipitation de la décision, c'est avec Urban que Camille entame sa nouvelle carrière dès le début de l'année 2016. En novembre, il participe au Championnat de France de Saint-Lô. Pour entrer dans le dur de la discipline, les Jaguelin acquièrent Wimke, une jument hanovrienne formée et rompue à la compétition. Le jeune varois dont les chevaux sont hébergés chez Bernadette Brune à Vidauban s'est assuré outre l'encadrement fédéral, les services de Ludovic Martin un cavalier de dressage de haut niveau. Après quelques gammes, direction les championnats d'Europe de Goteborg pour prendre  de l'expérience.

La saison passée malgré le titre de Champion de France grade IV (2ème niveau de handicap) glané en novembre à Saint-Lô, n'a pas été à la hauteur des espoirs. Wimke blessée a écarté Camille des terrains pendant une bonne partie de la saison et surtout l'a privé du voyage aux JEM de Tryon. Une parenthèse qui lui a permis de s'adapter totalement  à son cadre de vie. Bénéficiaire du statut de sportif de haut niveau, il travaille à mi-temps en tant que commercial dans la société Bonifay à Toulon  spécialisée dans l'aménagement  général des sols. Le reste du temps, il le consacre  à sa pratique  sportive.

 

Une Marseillaise à Deauville

C'est une suite logique. Le travail hivernal a payé. D'emblée le jeune français s'est imposé aux habitués des carrés de dressage para-équestre dont Nicky Greenhill. C'est d'ailleurs la Britannique, non voyante guidée par son mari Gary, qui dans la seconde épreuve comptant pour la Coupe des nations trustera les deux premières places. Camille, victime d'une dérobade de Wimke avant d’entrer en piste sera 3ème. Une troisième place qui manifestement frustrait le jeune français à qui, il suffit de l'écouter analyser froidement sa performance, la vie a adonné une maturité dont les valides, beaucoup plus âgés devraient bien s'inspirer. Une leçon !

CPEDI Somma Lombardo : les Français du Grade IV à l'honneur L'Eperon Magazine mardi 25 juin 2019

 

Avant dernier CPEDI de la saison pour les cavaliers tricolores, Somma Lombardo (du 20 au 24 juin) aura réussi aux vestes Bleues : pas un jour ne s'est passé sans classement tricolore en Italie !

Avec trois cavaliers Français engagés en Grade IV, c'est dans cette catégorie que les résultats ont été les plus nombreux ce week-end au CPEDI de Somma Lombardo. Les meilleures performances sont signées par un couple peu expérimenté à ce niveau : Alexia Pittier et Frauenheld se sont brillamment imposés les deux premiers jours sur la Team Test et l'Individual Test avec les belles moyennes de 69,250 et 72,683%. Et leurs compatriotes dans ce grade ne sont pas en reste ! Vladimir Vinchon, qui effectue un excellent retour à la compétition, se classe 2e de l'Individual Test avant de s'imposer dans la Freestyle (72,375) avec son fidèle Tarantino Fleuri. Enfin Camille Jaguelin et Wimke, qui ont mis un peu de temps à reprendre l'habitude des podiums après la blessure de la jument la saison dernière, s'offrent deux belles 3e places dans l'Individual Test et la Libre.


© 2023   Camille JAGUELIN Coach Indépendant de Dressage et Cavalier de l'Équipe de France de Para-Dressage. créé avec Wix.com Toutes les photos et vidéos sont NON libre de droits. Design by Mickaël  JAGUELIN